Página:A Carne.djvu/11

Wikisource, a biblioteca livre
Saltar para a navegação Saltar para a pesquisa


Je ne suis pas téméraire, je n’ai pas la prétention de suivre vos traces : ce n’est pas prétendre suivre vos traces que d’écrire une pauvre étude tant soit peu naturaliste. On ne vous imite pas, on vous admire.

Nous nous échauffons, dit Ovide, quand le dieu que vit en nous s’agite[1] : eh bien ! le tout petit dieu qui vit en moi s'est agité, et j’ai écrit La Chair.

Ce n’est pas L'Assommoir, ce n’est pas La Curée, ce n'est pas La Terre ; mais, diantre ! une chandelle n’est pas le soleil, et pourtant une chandelle éclaire.

  1. Est Deus in nobis, agitante calescimus illo.